François MAROT (Paris, 1666 - Paris, 1719).…

Lot 29
12 000 - 15 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 95 000 €

François MAROT (Paris, 1666 - Paris, 1719).…

François MAROT (Paris, 1666 - Paris, 1719).

Les quatre saisons.

Suite de quatre toiles ovales.

Haut. : 110 cm - Larg. : 98 cm



Le format ovale et la vue légèrement da sotto indiquent que nous sommes en présence de quatre dessus-de-porte, si fréquemment insérés au XVIIIe siècle dans les boiseries des appartements. Le printemps est ici représenté par Flore, qui se couronne d'une rose, l'été par Cérès qui porte des épis de blé et des coquelicots, l'automne par le dieu Bacchus vendangeur et l'hiver par un vieillard qui se réchauffe les mains.



Élève et neveu de Charles de La Fosse (selon Mariette), François Marot est agréé à l'Académie Royale de peinture et de sculpture le 25 avril 1699. Il réalise le Mai de 1697, présente son morceau de réception en 1702 (Tours, Musée des Beaux-Arts) et expose cinq tableaux au Salon de 1704. Dans le débat de la "querelle du coloris" qui oppose les classiques, disciples de Poussin, et les "rubénistes", il se range du côté des seconds.



On ne peut s'empêcher de penser aux quatre saisons peintes en ovale par Watteau vers 1717/1718 pour la salle à manger de son mécène Pierre Crozat, sur des esquisses de La Fosse. Connues par des gravures, les allégories sont des figures entières en pied. Un seul des quatre tableaux est aujourd'hui conservé : l'Eté à la National Gallery de Washington. On retrouve dans notre cycle l'influence de La Fosse, dans les reflets vibrants des draperies, l'utilisation plaisante de la mythologie qui va caractériser la peinture française du XVIIIe siècle et l'influence vénitienne avec cette gamme de couleurs claires et fraîches, roses et bleues, tirée de Véronèse et de Rubens.



Nous remercions Mr Dominique Brème de nous avoir confirmé l'attribution à François Marot sur photographies digitales.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue