« Cheveux de S.A.R. le Prince Eugène, mon…

Lot 108
250 - 350 €
Résultats sans frais
Résultat: 850 €

« Cheveux de S.A.R. le Prince Eugène, mon…

« Cheveux de S.A.R. le Prince Eugène, mon bien aimé Époux mort à Munich le 21 Février 1824 Augusta Amélie ». Papier à lettre demi-deuil, plié, manuscrit à l’encre et marqué « Pour le Baron Darnay ». Il contient une mèche de cheveux brun, liée par du fil à coudre. Le papier plié est fermé par une épingle (déchirure au papier, rousseurs).



Provenance : Baron Darnay, puis descendance.



L'actuelle propriétaire est la descendante en ligne directe de Mademoiselle Dutu. Mademoiselle Dutu épouse en première noce Émile Héraut et en seconde le Baron Darnay. Ils n’eurent pas d’enfant. À leur succession, les biens iront aux enfants du premier lit. Le Baron Darnay est le petit-fils d’Antoine Darnay.



Beauharnais Eugène Rose de (Paris, 1781 – Munich, 1824). Son père est Alexandre de Beauharnais, Sous-lieutenant au Régiment Sarre-Infanterie, sa mère est Marie-Josèphe Tascher de la Pagerie, connue sous le prénom de Joséphine. Sous la Révolution, Alexandre devient Général en chef de l’Armée de l’Est. Après avoir quitté l’armée sans autorisation, il est arrêté en 1794, puis guillotiné. La « veuve Beauharnais » rencontre le Général Napoléon Bonaparte, et se marie en 1796. Eugène devient Aide de camp de son beau-père en Italie, puis à l’Armée d’Orient, où il se distingue. Après le coup d’État du 18 brumaire, il devient le beau-fils du Premier Consul. Il est nommé Chef d’Escadron sur le champ de bataille de Marengo, en 1802 Colonel. Après l’avènement de l’Empire, il est fait Grand-officier de la Légion d’honneur et Général de Brigade. En 1805, il est Archichancelier d’État, Grand-Aigle de la Légion d’honneur et Vice-roi d’Italie. À son mariage avec Augusta-Amélie de Bavière, Napoléon le déclare son fils adoptif. En 1809, Eugène est Commandant en chef de l’Armée d’Italie, il est opposé aux autrichiens, qui sont battus et rejoint la Grande Armée aux environs de Vienne. Après le divorce de sa mère l’Impératrice Joséphine, il est maintenu dans ses fonctions. En 1812, il participe à la Campagne de Russie et se signale surtout pendant la Retraite. En 1814, après l’abdication de l’Empereur Napoléon, il est contraint d’abandonner son trône et va se réfugier en Bavière, dans sa belle-famille. À la mort de sa mère, en mai 1814, c’est lui qui hérite du château de Malmaison. Au Cent-Jours, il est toujours en Bavière, et pour ne pas être arrêté, il s’engage à ne pas la quitter. Son beau-père lui donne le duché de Leuchtenberg, en 1817. Il meurt à Munich le 21 février 1824. Il était initié à la Franc-maçonnerie, il est Vénérable d’honneur de la Loge Saint-Eugène à l’Orient de Paris, puis devient Grand-Maître du Grand-Orient d’Italie et du Suprême conseil italien.

Augusta-Amélie Louise de Bavière (Strasbourg 1788 – Munich 1851). Elle est la fille aînée de Maximilien de Deux-Ponts, qui devient en 1799 Comte-Électeur Palatin du Rhin et Duc-Électeur de Bavière, sous le nom de Maximilien III. En 1805, elle épouse Eugène de Beauharnais, beau-fils de l’Empereur Napoléon Ier. Ils auront sept enfants.



Darnay Antoine Baron (Nevers, 1764 – Paris, 1837). Après des études de droit à Paris, il se lie d’amitié avec Eugène de Beauharnais. Grâce à cette amitié et au mariage de Joséphine avec le Général Bonaparte, il peut accéder à de hautes fonctions : Secrétaire Général des Messageries, puis Secrétaire Général de la Direction des Postes. Après la nomination d’Eugène au titre de Vice-roi d’Italie, il est secrétaire de son cabinet, puis Directeur des Postes du Royaume d’Italie. Il fut créé Baron et Conseiller d’État. À Munich, il assiste au mariage d’Eugène avec la princesse Augusta-Amélie de Bavière. Il resta toujours fidèle à son ami d’enfance et le suivit en exil à Munich. En 1830, il écrivit un livre sur le Prince Eugène.



Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue